IMPACT partenaires, Back Office Santé et l’Union Nationale des Entreprises Adaptées sensibilisent les entreprises adaptées à la prévention des troubles musculosquelettiques

150 150 Impact Partenaires

Paris, IMPACT partenaires, le 28 avril 2017

Une session animée par Back Office Santé et à laquelle participaient une dizaine d’Entreprises Adaptées a permis de sensibiliser leur dirigeant aux TMS.

Les troubles musculosquelettiques (TMS) représentent 80% des maladies professionnelles, et concernent donc 1 salarié sur 28 en France. Poste de travail, organisation du travail ou encore climat social de l’entreprise peuvent être à l’origine de ces troubles qui touchent les articulations, les muscles et les tendons. Le défi des TMS pour l’Entreprise est d’avoir des employés en meilleure santé physique et psychologique afin de limiter l’absentéisme et le turn-over, d’augmenter la productivité et d’améliorer son image auprès de ses salariés et de l’extérieur.

Avec 780 Entreprises Adaptées dont 80% des effectifs de production est constitué de travailleurs en situation de handicap, l’enjeu est crucial pour les adhérents de l’UNEA. Les salariés sont majoritairement des hommes. 60% ont entre 30 et 49 ans, et 28% ont plus de 50 ans. La situation de handicap et l’âge de ces travailleurs favorisent la survenance d’une gêne physique ou psychologique dans l’exécution du travail, ce qui accroit les risques de TMS et de sur-handicap.

Les employeurs cherchent des actions concrètes et adaptées à chaque handicap, prenant en compte la taille des sites de production. Nicolas Destang, chiropracteur et directeur associé de Back Office Santé, a répondu à ces interrogations, en posant les enjeux du dépistage, du soin et de la prévention des TMS. Back Office Santé (BOS) estime que pour 1€ dépensé le retour sur investissement est de 3€ pour l’employeur.

Cette rencontre a permis d’analyser les besoins spécifiques du secteur adapté et aidera IMPACT partenaires à mieux orienter les entreprises adaptées qu’elle accompagne, dans leur politique RH.

Télécharger le communiqué de presse en PDF

Télécharger le communiqué de presse en Word